"Vaincre la guerre pour nous c'est pouvoir se lever de nouveau et prendre courage pour continuer le travail sans être punis par la souffrance, par la peur de la guerre passé et sans espérance en l'avenir"

Soeur Lina Abou Naoum

Notre correspondance avec les soeurs de la Communauté de Hadath Baalbeck - Beqaa du Liban
             
23 septembre 2006

Chers Amis,
 
Au nom des soeurs de la communauté de Hadath Baalbeck, dans la Beqaa du Liban je vous remercie vivement. Chaque soutien est pour nous favorable durant ce temps difficile à plusieurs niveaux dans notre Pays.
Nous vous informerons dès que nous recevrons votre don et nous vous donnerons les détails requis.
Depuis le 5 du mois, nous travaillons à plein temps  pour préparer toute l'équipe de l'école à l'accueil des petits sachant qu'ils ne seront jamais aussi bien que nous le voudrions.
La première décision est de rendre l'école plus belle et plus accueillante avec un décor chargé d'images de vie, d'affection, de couleurs... et de décorer ainsi les classes.

Ce que vous adresserez sera au bénéfice de quelques familles qui ne peuvent pas payer l'école par conséquence de la guerre.
Merci. Plus tard je vous donnerai les noms de ceux qui en auront bénéficié.       Sr. Lina Abou Naoum


27 mai 2007
 
Très Chers Responsables,
 
Votre lettre a réveillé en nous un espoir.
Merci de nous avoir écrit dans ce moment profondément critique et inquiétant pour la vie des libanais.
Les nouvelles des familles et de toute la communauté libanaise ne sont pas du tout rassurantes.
Une lettre nous est parvenue du Secrétariat général des écoles catholiques qui nous demande de surveiller avec beaucoup d’attention nos écoles et de se méfier de tous ceux qui entrent pour la première fois à l’école, d’alarmer les policiers à côté de nous, de surveiller les entrées, de se méfier des nouvelles voitures qui apportent les élèves ! Tout ça ne nous laisse pas la tranquillité dont nous avons besoin pour travailler et pour créer une ambiance accueillante et rassurante aux élèves. C’est une nouvelle catastrophe qui s’entasse aux autres précédentes et qui fait de la vie quotidienne un enfer continu.
Hélas, la paix semble tellement difficile et inabordable. Que faire ? Le projet de l’école durant l’année a été au service de la paix : semer des sentiments positifs dans les cœurs des petits et des adolescents pour pouvoir surmonter les traumatismes créés durant 33 jours de bombardements rudes et choquants. À ce moment où la terreur se fait route partout, les chrétiens sont les premiers menacés, la mission devient de plus en plus difficile. Quoi raconter aux élèves. Il y a une semaine, on a annulé la promenade de fin d’année longuement attendue. Et la tristesse règne dans les petits cœurs. C’est impossible de réaliser des sorties après 3 explosions dans 3 zones différentes du Liban. Comment se mettre et mettre les écoliers hors de danger ?
Nous n’avons pas la certitude de pouvoir même finir l’année scolaire selon les planifications prévues. Nous avons besoin de soutien à tous niveaux. Les combats continuent au Nord du Liban, et l’Alarme est partout suite aux déclarations de Fath Al-Islam de bouleverser la vie des libanais –des chrétiens en particuliers- et de la rendre un volcan, un enfer !!!
 
C’est le terrorisme qui touche un pays qui n’a pas encore respiré après la guerre et qui continue à payer le prix d’une paix qui n’existe pas véritablement dans plusieurs pays arabes.
 
Merci de nous avoir aidés suite à la guerre et merci de nous avoir demandé des nouvelles.
Sr. Lina Abou Naoum


Prochain concert

Concert à l'Unesco
29 mars 2017

Stabat Mater de Rossini
Franck Chastrusse-Colombier

Agissez
Informations
Les brèves
A consulter

Stop Hunger
Lauréat 2017
 

Fondation EDF

Lauréat 2016


Reconnaissance
UNESCO 2015

L'Orchestre

Mariés solidaires


Réseaux Sociaux
facebook

 Twitter Flickr Youtube

Parrainer un enfant | Faire un don | AdhérerContacter l'association
ESPOIR SANS FRONTIERES - 29, rue du Port - 35 600 REDON - FRANCE - 0033 (0) 2 99 71 28 23 - france@espoirsansfrontieres.org

© Copyright Espoir sans Frontières 2010

Ce site a été généreusement réalisé par Malo Jaffré