Idrissa Diara
Un talent généreux à l'écoute des enfants

Si aujourd'hui Idrissa Diara s'impose comme le peintre naïf du paysage, de la ville et des   traditions de Côte-d'Ivoire, il lui a fallu de la patience pour déjouer la volonté de sa famille pour qui le dessin était un art interdit.

Quand il arrive enfant à Abengourou, haut-lieu de la peinture naïve, il regarde les autres travailler. Il s'installe alors dans un coin de la cour de l'école sans imaginer qu'il se fait remarquer par son talent. Nul besoin de théorie car il excelle déjà dans la reproduction de son aîné Losseni.

Très tôt attiré par l'histoire et les traditions des différents peuples de son pays,  il peint en véritable ethnologue et sociologue, sous le regard intéressé de l'UNESCO.
Curieux de tout, il parcourt sa terre un pinceau à la main, reproduisant aussi bien les cérémonies fétichistes que la vie profonde des villages et de la capitale Abidjan.

Mais plus qu'un artiste, Idrissa se veut Etre engagé au service de son peuple.Il se fait  témoin des fléaux qui déciment son Afrique : sécheresse, exode, sida.

Dès 1986, il fait partie des "Naïfs" que présente lors d'expositions le Centre Culturel français d'Abidjan. Idrissa fera ainsi le tour de l'Afrique et du monde, grâce à l'appui des centres culturels français et d'autres Institutions int
ernationales.

En 1998, sa rencontre avec Espoir sans Frontières lui permettra de concrétiser sa volonté de soulager par la peinture la vie difficile des enfants en errance dans son quatier de Port Bouët.

Ensemble ils élaborent un programme qui débouchera sur la création d'une petite école de peinture accueillant une jeunesse en difficulté. Toiles et dessins seront exposés en France au sein des grandes entreprises et dans les médiathèques.

Les bénéfices dégagés sont alors investis dans le fonctionnement du Centre, mais aussi dans des programmes de soutien  plus généraux à l'éducation, à la nutrition et à la santé des familles dans la difficulté.


Idrissa est décédé à l'âge de 42 ans en juillet 2015
Notre ONG lui rendra hommage en mai 2016
lors d'une exposition à Bourron Marlotte, en forêt de Fontainebleau.
Des toiles de collections privées seront rassemblées et présentées au public français
           
 
Mission Haïti
Enfants parrainés
Agissez
Informations

Petits euros

Participez !
_______________


Les brèves

A consulter
_______________

Mariés solidaires
Offrez un cadeau
_____________________

Lauréat 2017

Stop Hunger
_______________

Lauréat 2016

Fondation EDF
_______________

UNESCO 2015
Grand Prix
______________________

L'Orchestre

Pour financer
Pour communiquer


Réseaux Sociaux
facebook

 Twitter Flickr Youtube

Parrainer un enfant | Faire un don | AdhérerContacter l'association
ESPOIR SANS FRONTIERES - 29, rue du Port - 35 600 REDON - FRANCE - 0033 (0) 2 99 71 28 23 - france@espoirsansfrontieres.org

© Copyright Espoir sans Frontières 2010

Ce site a été généreusement réalisé par Malo Jaffré